Coordinateur sécurité et santé

1. COORDINATEUR SECURITE ET SANTE

 

Prendre en compte tous les types de risques liés à la co-activité, à l’interactivité et à l’environnement du chantier.

Le 4 novembre 1997, la coordination sécurité sur les chantiers devient obligatoire au Grand-Duché de Luxembourg et rend le Maître d’Ouvrage juridiquement responsable d’éventuels accidents sur chantier.  Comptant depuis sa création en 1988 des ingénieurs spécialisés en la matière, HBH a donc été prête à assurer cette mission dès la mise en application de la loi.

La mission de coordinateur sécurité et santé se déroule au cours des deux phases principales de construction.  Ces missions peuvent faire l’objet de contrats séparés :

 

En phase conception

Le coordinateur sécurité et santé a pour rôle de :

  • Coordonner la mise en œuvre des principes généraux de prévention en matière de sécurité et de santé (analyser les procédés constructifs, ainsi que la sécurité intégrée en prévention des futures interventions).
  • Etablir le plan général de sécurité, ainsi que le dossier adapté aux caractéristiques de l’ouvrage.

 

En phase réalisation

Le coordinateur sécurité et santé a pour rôle de :

  • Coordonner l’application effective des procédures de travail prévues et procéder aux adaptations de ces dernières en cas de changements ou d’imprévus.
  • Répertorier après les travaux, conjointement au dossier “comme construit”, les mesures de sécurité intégrées ou précautions à prendre pour les interventions ultérieures adaptées aux caractéristiques de l’ouvrage.

Lors de sa mission, le coordinateur sécurité et santé prend en compte tous les types de risques liés à la co-activité (entreprises travaillant simultanément), à l’interactivité (entreprises travaillant successivement) et à l’environnement du chantier.  Il veille à la sécurité tant des travailleurs œuvrant sur chantier qu’aux personnes “extérieures” au chantier (protection du public, protection des personnes dans un site restant en exploitation, etc).